les--toiles-de-noss-head,-tome-1---vertige-522639

TITRE : LES ETOILES DE NOSS HEAD 1 : VERTIGE

AUTEUR : SOPHIE JOMAIN

ANNEE :  2012

EDITION : REBELLE

 

 

 

 

RESUME

Hannah, bientôt 18 ans, était loin de s'imaginer que sa vie prendrait un tel tournant. Ses vacances tant redoutées à Wick vont se transformer en véritable conte de fées puis en cauchemar. Tout va changer brutalement.
Elle devra affronter l'inimaginable car les légendes ne sont pas toujours ce qu'on croit.

Leith, le brun ténébreux, mystérieux, ne s'attendait pas à Hannah. Il tombe de haut, l'Esprit l'a choisi, c'est elle son âme-soeur. Pourra t-il lui cacher ses sentiments encore longtemps ? Osera-t-il lui avouer qu'il n'est pas tout à fait humain ?
Il le devra, elle est en danger et il lui a juré de la protéger, toujours...

MON BLABLBLABLA

De Sophie Jomain, j'avais déjà lu Cherche jeune fille avisée que j'avais dévoré et adoré.
Les Etoiles de Noss Head me faisait déjà de l'œil depuis un moment, mais j'attendais d'avoir ma liseuse pour les acheter (faute de place). Quand je l'ai reçu pour noël, vous pensez bien que j'ai sauté sur l'occasion.

Alors oui, c'est une histoire de loup-garou mais non, ça n'a rien à voir avec Twilight (celui ou celle qui ose comparer Sophie Jomain avec Stéphanie Meyer mérite juste... d'avoir à lire Oui-Oui et Petit Ours Brun jusqu'à la fin de sa vie). Ce n'est pas que je n'aime pas Stéphanie Meyer attention, j'ai adoré le premier opus de Twilight et la moitié du second... et puis cela s'est arrêté là. Ce sont deux styles différents et je ne comprends pas pourquoi on les rapproche. Bref. Je clos la parenthèse.

L'histoire commence avec Hannah, narratrice, qui s'apprête à partir pour Wick pendant les vacances, afin d'y retrouver sa grand-mère, Elaine, qu'elle adore. Elle n'est pas super enthousiaste d'y aller car, vraie citadine, elle a peur de s'y ennuyer pendant deux mois et d'y fêter son 18ème anniversaire loin de ses amis.
Arrivée là bas, elle fait la rencontre d'un jeune homme à l'aéroport dont on ne sait pas l'identité, mais dont on se doute bien que c'est Leith. Tout de suite, elle ressent quelque chose de particulier en le voyant. Elle le quitte,troublée, et rejoint enfin sa grand-mère après une longue route. Pendant une bonne partie du roman, Hannah raconte son quotidien, ce qui nous permet d'apprendre à la connaître, et à connaître son entourage. Tout d'abord il y a ses parents qui sont des gens supers, qui aiment leur fille plus que tout.
La grand-mère, Elaine, qui me fait tout simplement penser à la mienne, douce et clairvoyante. Davis, un habitant de Wick qu'elle connait depuis des années est le frère jumeau d'une de ses amies (et il a un gros coup de cœur pour Hannah), Sissi est la meilleure amie de l'héroïne, qu'on découvre au travers les diverses correspondances entre Hannah et elle. Gwen est une fille spéciale (non, pas parce qu'elle est gothique), excentrique et qui travaille dans une boutique d'ésotérisme. Elle est vraiment sympathique. Et puis vient Leith. Leith, le grand brun mystérieux et ténébreux, aux yeux verts absolument hypnotisants, qu'elle revoit au cours d'une soirée qui tourne mal avec Davis, et qui, encore une fois, lui porte secours. A partir de ce moment, les choses s'embellissent et se gâtent. Sa relation avec Leith se développe et s'épanouit et conduit ce dernier à lui demander de devenir sa petite amie. Mais, ce sont également les ennuis qui débutent, car le jeune homme n'est pas comme les autres. C'est un.. un ? Un loup-garou ! Et qui dit loup-garou, dit ennuis. C'est bien connu. A partir de là, je ne dis plus rien de l'histoire, et je vous laisse lire toutes les péripéties d'Hannah, que ce soit avec l'adversaire qui apparait, mais aussi ses tracas amoureux. 
On la suit à travers ses péripéties, dans les moments d'euphorie mais aussi de tristesse et de colère. Hannah est si... vivante. Je n'ai pas d'autre mot. On s'attache beaucoup à elle, car c'est une jeune femme comme beaucoup d'autres à qui on peut s'identifier. Elle n'est pas une héroïne un peu niaise, qui finit par faire des crises et à qui on a envie de mettre des claques, non, c'est une fille déterminée, gentille, profonde, mais aussi avec son petit caractère, angoissée par moment, profondément amoureuse et prête à tout pour celui qu'elle aime. Et même a accepter sa différence.
Leith... Leith, on pourrait le décrire comme sombre et mystérieux, mais on se contentera que du mystérieux, parce ce que je ne le trouve pas du tout sombre. Il est coquin, séducteur (quand il le faut, et il exagère pas), il a BEAUCOUP de caractère et un passé douloureux. Mais c'est quelqu'un de très positif par contre. Chacune de ses réactions a ses raisons. En fait, même si parfois il se la joue un peu paternaliste avec Hannah, on ne peut pas ne pas aimer ce personnage. J'ai adoré sa hargne et son côté positif. Et même quand il lui arrive une tuile : non mais tout va bien. Il est magique ce garçon.
Et son amour pour Hannah est incommensurable, irrévocable. Ne plus être ensemble est au delà de leur force.

Je dois avouer avoir eu même un petit coup de cœur pour leur ennemi. Je vais appeler ainsi et ne pas le nommer. Lorsque vous lirez le roman, vous saurez de qui je parle, mais je vais vous donner un indice quand même. Il est comme Leith mais d'une autre race. 
Même les raisons pour lesquelles il s'en prend aux héros peuvent se comprendre. J'avais deviné plus ou moins de qui il s'agissait depuis un moment dans ma lecture, mais les raisons me sont restées au trois-quart obscures jusqu'aux explications. Et je n'ai pas pu lui en vouloir.

J'ai aimé beaucoup de passages mais celui que j'ai particulièrement apprécié, c'est Elaine racontant l'histoire de son premier amour, avec le grand-père de Leith, Dallas. C'était tellement émouvant, et injuste que j'ai espéré de Sophie Jomain qu'elle change le cours des choses pour les réunir, mais non. Heureusement Hannah et Leith sont là pour corriger tout ça.

Pour finir, je vais parler du côté légende de loup-garou. La légende créée par l'auteur est vraiment bien ficelée, encrée historiquement, avec des règles, des races et un passé qui ne laissent malheureusement rien présager de bon pour nos deux tourteaux. Mais ils combattront, on en est certain.

Je ne vous conseille pas ce roman. Je vous y pousse même de force. Vous allez rire, douter, être effrayé, anxieux mais quand vous refermerez ce premier opus, vous ferez comme moi, vous sauterez sur le tome 2 et vous vous demanderez ce que nos héros vont encore avoir à vivre et à combattre.