couv42872751

TITRE :      MEUTRES LOW COST SAISON 01 : L'IDEE QUI TUE
AUTEUR :   ISABELLE BOUVIER
ANNEE DE PAUTION : 2014
EDITION : LA BOURDONNAYE

 

 

 

 

 

 

RESUME

Anna, la quarantaine, épouse modèle et bonne mère de famille, limite desperate housewife depuis qu’elle est au chômage, réussit un beau jour sa reconversion professionnelle sans l’aide de Pôle emploi. De toute façon, son nouveau métier ne rentre pas dans les catégories type des formulaires administratifs : tueuse à gages... low cost. Un concept pourtant extrêmement porteur et très original de service à la personne, comme elle l’explique au journaliste venu l’interviewer sous couvert d’anonymat.

 

MON AVIS

J’ai profité du salon de Sens pour me procurer ce Pulp édité chez La Bourdonnaye. Faut dire qu’il me faisait de l’œil depuis un moment celui-ci. J’ai même hésité à prendre les deux saisons d’un coup. La voix de la raison a eu le dernier mot et… j’ai eu tort.

Anna est une quadra bretonne qui a crée sa propre entreprise de coaching suite à quelques mésaventures avec l’agence nationale pour l’emploi. Mais vous vous doutez bien, l’entreprise de coaching n’est qu’une façade. En réalité, Anna est tueuse à gage. Et comment appâte-t-elle la clientèle ? Grâce à sa façade officielle bien sûr !

Une clientèle en mal de vivre qui ne demande qu’à être libérée. Et grâce à des prix ultra-compétitifs, elle n’a aucun de mal à convaincre ses clients de passer à l’action (et de rayer de la surface de la Terre la cause de leur mal-être).

Mais Anna n’est pas que cela. Elle est aussi la mère d’un Thomas étudiant en psychologie et la femme d’un Erwan, pompier ultra optimiste. Un vrai boyscout !

Et il s’avère que parfois conjuguer la vie personnelle et la vie professionnelle s’avèrent extrêmement sport pour elle.
Et quand sa mère intervient dans sa petite vie bien réglée, la zizanie ne fait que commencer.

On suit Anna à travers ses différents contrats. Une chose est sûre, elle ne manque jamais d'imagination !
Au fur et à mesure, sa petite entreprise fleurit et s’agrandit. Loin de cette idée, la quadra n’est plus seule à assurer sa charge.

Anna est un personnage à l’humour corrosif, noir, presque morbide, à contrario d’un mari dont la vocation est de sauver les gens. Et parfois de sauver les victimes de sa femme. Elle nous entraine dans des situations rocambolesques où l’on a parfois le souffle coupé. Va-t-elle ou non se sortir de telle ou telle situation ? 
Au final qui est Anna mis à part ce qu’elle accepte de nous dire ? On n’en sait foutrement rien en réalité. Les réponses sont-elles dans le tome 2 ? Qui sait.

Tous les ingrédients étaient là pour me plaire. Une tueuse à gage à l’humour noir, une famille disjonctée, des contrats. Ce fut pour moi un excellent moment de lecture. J’ai adoré la fin qui est un véritable tour de force mais qui est, à mon sens, logique quand on relie l’ensemble des épisodes.

On ne s’attache pas réellement aux personnages, pas comme un roman classique j’entends, mais je crois que c’est lié au genre du Pulp.  Les personnages sont néanmoins sympas à découvrir et je les retrouverais avec plaisir dans la saison 2.